Jeu vidéo

Les métiers et l'emploi dans le jeu vidéo

Pour créer un univers graphique, imaginer des intrigues, assurer le codage informatique ou promouvoir le produit, des compétences spécifiques sont attendues. Réalité virtuelle, e-sport, 3D, création sonore, game design, programmation, tour d'horizon des métiers du jeu vidéo et des environnements de travail.
 

Vidéo 1 - Testeur jeu vidéo | Vidéo 2 - Benoit, game designer | Vidéo 3 - Développeur jeu vidéo | Vidéo 4 - Pascaline, cheffe de projet | Vidéo 5 - Tiphaine, graphiste 3D | Vidéo 6 - Thomas, concept artiste | Vidéo 7 - Théodore, community manager | Vidéo 8 - Adrien, brand manager

Game design et image, mais aussi programmation et marketing

De nombreux professionnels travaillent en équipe pour créer un jeu vidéo.

En conception, les game et les level designer établissent les mécanismes et règles du jeu, les niveaux de difficultés... Les scénaristes sont chargés de l'histoire, et les sound designer de l'univers sonore. Les chefs de projet coordonnent l'ensemble du projet.

L'univers graphique du jeu est imaginé par les directeurs artistiques. Une fois sa vision établie, les professionnels du graphisme et de l'image créent les personnages et les décors. Ils peuvent se spécialiser dans l’ animation 3D, le graphisme 2D, les effets spéciaux, la texture, le storyboard, parmi d’autres.

Grâce à des milliers de lignes de code informatique, les programmeurs donnent vie au jeu. Ils corrigent aussi les bugs identifiés par les testeurs. Plusieurs spécialités pour ces développeurs informatiques : "gameplay" (jouabilité et le comportement des personnages), "moteur" ( conception d'outils), "online", "applis mobiles", "interfaces", etc.

Pour qu'un jeu rencontre son public, le marketing est indispensable. Présents à toutes les étapes, les chefs de produit ont pour objectif de faire du jeu un succès commercial. Les community managers font "vivre le jeu" sur la toile, en communiquant avec les joueurs sur les réseaux sociaux, les forums et les sites officiels. Les data analysts sont chargés d'identifier les comportements des joueurs et de faire des recommandations. Les localisateurs adaptent les jeux conçus à l'étranger (traduction des dialogues et doublage), avant qu'ils soient diffusés sur le marché français.

Écoutez le témoignage de Benjamin, designer sonore dans l'univers du jeu vidéo

Jeu vidéo : premier marché culturel français

Le secteur du jeu vidéo emploie un peu plus de 5 000 professionnels, dans 900 entreprises en 2018. Studios de développement, éditeurs, constructeurs de consoles, distributeurs... les employeurs sont variés. Les sociétés, principalement des PME, sont jeunes : 56 % d'entre elles ont moins de 5 ans. Un studio sur quatre développe dans le domaine de la réalité virtuelle.

2018 a été l’année des records pour le jeu vidéo, avec un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros, soit 15 % supérieur à 2017. Cette bonne santé du secteur s’explique par le succès des consoles (le moteur du secteur, avec une croissance de 15%), du PC gaming et des jeux mobile (Source : "L'essentiel du jeu vidéo", SELL, 2019). 51 % des Français déclarent jouer régulièrement aux jeux vidéo dont près de la moitié sont des femmes. Les perspectives pour les années à venir sont bonnes. On note la montée de la réalité virtuelle et la reconnaissance en France de l’e-sport.

Près de 1 200 jeux ont été produits en France en 2018. Selon le Baromètre annuel du jeu vidéo (Syndicat national du jeu vidéo-IDATE), près de 60 % des entreprises interrogées envisagent de créer des postes. L’industrie prévoit la création de 1 200 à 1 500 emplois, dont 650 à 850 emplois dans la production de jeux. Dans les entreprises du secteur, 86 % des emplois sont des CDI. Les métiers technologiques sont les plus représentés, suivis des professions artistiques, puis du management.

La production de jeux vidéo est l'activité dominante

La création de contenus domine au sein des entreprises du secteur : plus des trois quarts ont une activité de production de jeux vidéo. On recense plus de 270 studios de développement de toutes tailles. La majorité d’entre eux sont de petits studios. Certains sont indépendants, d’autres adossés à des éditeurs. Près de 61 % des studios réalisent des prestations de services, c’est-à-dire qu’ils créent des jeux ou des applications pour le compte d’autres sociétés. Autre tendance : la dématérialisation. Avec l’essor des plateformes de téléchargement de jeux en ligne, certains studios n’hésitent plus à s’autoéditer.

Parmi les métiers recherchés : les programmeurs et développeurs informatique, ainsi que les professionnels du marketing, comme les community managers ou les analystes de données. Des emplois existent pour les créatifs, notamment en animation 3D et graphisme 2D, mais pas toujours sur des postes fixes. Beaucoup sont free-lance, voire intermittents.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

Les métiers du jeu vidéo, collection Parcours
Les métiers du jeu vidéo
* Prix hors frais de port