Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Filière bois

Les métiers et l'emploi dans le secteur du bois

La filière réunit de nombreux professionnels qui cultivent, coupent, transforment, commercialisent et recyclent le bois. Les métiers sont variés et offrent un large choix de débouchés dans l'agriculture, la gestion forestière, l'industrie, l'ameublement ou la construction. Tour d'horizon des métiers et des entreprises du secteur.

 Vidéo 1 - Joseph, constructeur bois | Vidéo 2 - Charlélie, entrepreneur de travaux forestiers |

Vidéo 3 - Les métiers du Bois - Art, Design et Métiers d'art  | Vidéo 4 - Laurent, menuisier agenceur

Métiers manuels et commerciaux

D’un bout à l’autre de la chaîne, des gestionnaires forestiers aux vendeurs, en passant par les scieurs ou les constructeurs, les métiers et les niveaux sont très variés : les ouvriers y côtoient les techniciens, au sein d’équipes encadrées par des ingénieurs.

Certains professionnels sont très recherchés : les menuisiers, les charpentiers, mais aussi les technico-commerciaux connaissant bien le bois pour travailler chez les fabricants de maisons, de charpentes...

Dans la construction, on manque de techniciens de bureaux d’études spécialisés. Leur mission ? Chiffrer le coût d’un projet intégrant le bois.

Petites structures pour jeunes recrues

La filière bois regroupe des activités relevant aussi bien de l’agriculture (sylviculture et exploitation forestière) que de l’industrie (travail du bois, fabrication de meubles, industrie papetière, industrie de l’emballage) ou de la construction (entreprises de menuiserie, de charpentes, fabrication de parquets et lambris, etc.).

La filière forêt bois c’est : 440 000 emplois, dont 51 000 salariés dans la gestion des forêts, l’exploitation forestière et la scierie ; 236 000 salariés dans le travail du bois (panneaux, meubles, papier carton) ; 138 000 dans la mise en œuvre du bois (charpente, menuiserie, agencement). Caractéristiques des industries du bois : des salariés plus jeunes que la moyenne nationale, employés par des entreprises de petite taille.

La tendance de l’emploi est contrastée. Si certaines industries (papier à usage graphique par exemple) connaissent des difficultés, les menuiseries-charpentes, l’ameublement et l’emballage consolident la filière, grâce à des carnets de commandes portés par la conjoncture économique actuelle. L’activité dépendant notamment du marché de la construction qui est favorable.

Encouragée dans le cadre du développement durable, l’utilisation du bois pour construire et chauffer pourrait créer des emplois.