Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Environnement

Les formations pour exercer dans l'environnement

CAP, bacs pro, BTS, BTSA, cursus universitaires (licences professionnelles, licences, masters), diplômes d’écoles d’ingénieurs… Focus sur les cursus possibles pour s’insérer dans le secteur.

Formation 2017

Un large panel de formations

Pour les métiers liés à la collecte et au tri des déchets, ou à la propreté et à l'assainissement, de nombreuses offres ciblent les titulaires de CAP (certificat d'aptitude professionnelle), en 2 ans après la 3e, et de bac professionnel, en 3 ans après la 3e : CAP propreté de l'environnement urbain-collecte et recyclage, bac pro gestion des pollutions et protection de l'environnement...

Pour les métiers de l'eau (potabilisation, traitement des eaux usées, contrôle qualité...) ou de la maintenance dans les énergies renouvelables, un bac + 2 est nécessaire : BTS (brevet de technicien supérieur),  BTSA (brevet de technicien supérieur agricoles) ou DUT (diplôme universitaire de technologie), en 2 ans après le bac. Exemples de spécialités : BTSA gestion et maîtrise de l'eau, BTS métiers de l'eau...

Mais pour accéder à un poste en gestion de projet ou en ingénierie, un bac + 5 est requis.

  • licence en sciences, géographie et aménagement ou droit puis master en risques et environnement, en sciences de la Terre et environnement ; en biodiversité, écologie et évolution ; en droit de l'environnement...
  • diplôme d'école d'ingénieurs généraliste ou spécialisée en chimie, en génie industriel ou génie de l'eau, en génie civil et bâtiment, en énergie, en agronomie, en biologie...

 

Témoignage d'élève

  • Bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) spécialité EE (énergies et environnement) : Gilles raconte son année

À lire aussi