Sommaire du dossier

Architecture, urbanisme, paysage

Les formations pour exercer dans l'architecture, l'urbanisme et le paysage

Publication : 28 octobre 2020
BTSA, master, écoles d'architecte ou d'ingénieurs et même IEP, la palette des formations est très étendue pour travailler dans l'architecture, l'urbanisme ou le paysage. Tour d'horizon des cursus possibles.

Différentes compétences : du CAP à bac + 6

Paysagiste

Du CAP agricole au BTSA, toute une filière de formation est spécialisée dans l'aménagement paysager. Deux écoles d'ingénieurs (Agrocampus Ouest Angers et ISA Yncréa-ITIAPE) forment des ingénieurs paysagistes. Quatre écoles publiques et une école privée délivrent le diplôme d’État de paysagiste (bac + 5) ou un diplôme équivalent.

Architecte

Le diplôme d’État d'architecte est préparé en 5 ans après le bac dans une ENSA (école nationale supérieure d'architecture).

Deux autres écoles (Insa Strasbourg et Esa Paris) délivrent des diplômes reconnus équivalents.

Des bi-cursus, architecte-ingénieur, sont proposés en partenariat avec les écoles d’ingénieurs de la même académie que l’ENSA. Le DE peut être complété par l'HMONP (habilitation à l'exercice de la maîtrise d’œuvre en leur nom propre), pour ceux qui souhaitent s'inscrire au Conseil national de l'Ordre des Architectes et exercer à titre libéral.

Des spécialisations sont également possibles, en 1 ou 2 ans, dès le 2nd cycle ou en 3e cycle avec les DPEA - diplôme propre aux études d’architecture - (ex : architecture navale, scénographie, etc.) et les DSA - diplôme de spécialisation et d’approfondissement en architecture – (ex : architecture et patrimoine, maitrise d’ouvrage architecturale et urbaine, projet urbain).

Urbaniste

La formation d'urbaniste se déroule essentiellement à l'université au sein des instituts d'urbanisme dans le cadre de masters (bac + 5) mention urbanisme et aménagement qui peuvent être proposés en partenariat avec quelques écoles d'ingénieur ou d'architecture. On y accède, sur sélection, après une licence géographie, sociologie, droit, économie, sciences de l'ingénieur....

Certaines écoles proposent également des formations en urbanisme IEP (institut d'études politiques), écoles d'architecture, écoles d'ingénieurs et délivrent des doubles diplômes.

Le diplôme national de master urbanisme et aménagement, inscrit au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles), est considéré par les principales fédérations d’employeurs comme la certification professionnelle d’urbaniste de référence. Avant d'être titularisé en tant qu'ingénieur/e territorial/e ou attaché/e territorial/e, il faut réussir un concours sélectif.

À noter : une vingtaine de formations sont labellisées par l’Association pour la promotion de l’enseignement et de la recherche en aménagement et en urbanisme.

Des formations courtes, BTS ou DUT (remplacé par le BUT à la rentrée 2021) en 2 ans, préparent aux fonctions d’assistant en bureau d’études, en cabinet de géomètres ou au sein de collectivités territoriales. Elles peuvent être complétés par une licence professionnelle. Les licence pro métiers de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, développement de projets de territoires, ou cartographie, topographie et systèmes d’information géographique conduisent à des postes d’assistant chef de projet en aménagement de l’espace, de chargé de mission ville et développement durable, de conception et maîtrise d’œuvre…

Témoignage d'étudiants