Découvrir Parcoursup 2018 : notre dossier

Parcoursup : l'apprentissage

La plateforme Parcoursup concerne aussi les bacheliers désireux de poursuivre leurs études en apprentissage. Détail de la procédure et recommandations à suivre.

Parcoursup : l'apprentissage

Date limite des vœux

À partir du 22 janvier, les lycéens souhaitant poursuivre leurs études supérieures en apprentissage peuvent émettre leurs vœux sur la plateforme Parcoursup. Pour cela, il leur suffit de se rendre dans le moteur de recherche de formation et de sélectionner "Formations en apprentissage" au sein de l’onglet "critères spécifiques". La démarche comporte certaines spécificités par rapport aux formations sous statut étudiant. D’abord pour la date limite des vœux. En effet, les établissements proposant des formations par apprentissage ont la possibilité de prolonger, en fonction de leurs besoins, cette échéance jusqu’au 20 septembre.

Attention : la date limite de saisie des vœux pour les formations en apprentissage varie d’un établissement à l’autre. C’est pourquoi, par sécurité, il est recommandé aux lycéens de saisir leurs demandes avant le 13 mars dans la mesure où certaines formations ne pourront plus être sollicitées après cette date.

Liste distincte

L’admission dans une formation en apprentissage nécessitant la signature d’un contrat de travail avec une entreprise, les postulants sont également invités à demander la même formation sous statut étudiant tant que cet engagement n’est pas officialisé. D’autant que cette double démarche n’est pas contraignante puisque la liste des vœux en apprentissage est distincte de celle sous statut étudiant. Il est donc possible de formuler jusqu’à 10 vœux pour chacune d’elles. En outre, le lycéen peut demander une ou plusieurs spécialités de BTS ou de DUT en formulant un vœu multiple - comprenant jusqu’à 10 sous-vœux.

Contrat d’apprentissage

Comme pour les formations étudiantes, il est nécessaire que les vœux en apprentissage soient confirmés pour être pris en compte. Ensuite, deux réponses pourront lui être présentées :

  • soit la demande est refusée par l’établissement de formation ;
  • soit elle est "retenue sous réserve de la signature d’un contrat d’apprentissage".

Détail important : cette seconde possibilité ne constitue pas une proposition d’admission. En effet, cette dernière est conditionnée à la signature d’un contrat de travail avec une entreprise. Dès lors, c’est à l’élève d’effectuer les démarches nécessaires pour obtenir cet engagement. Charge à lui ensuite de présenter le contrat à l’établissement d’enseignement pour que celui-ci l’ajoute sur la plateforme Parcoursup. Ce n’est qu’une fois cette dernière étape réalisée que le candidat recevra sa proposition d’admission.

À noter, qu’au-delà du 22 mai, si un lycéen se présente avec un contrat d’apprentissage signé par un employeur auprès d’un centre de formation, celui-ci se verra dans l’obligation de l’accepter s’il lui reste des places disponibles, et ce même si auparavant le futur apprenti avait reçu une réponse négative concernant sa demande.

Imprimer

À lire aussi