Préparer un CAP ou un bac professionnel en alternance

Grâce à l’alternance, il est possible d’étudier tout en travaillant. Un bon compromis pour ceux qui sont allergiques aux salles de classe. Cette solution a, en outre, l’avantage d’augmenter les chances d’insertion sur le marché du travail.

Préparer un CAP ou un bac pro en alternance

Avantages et inconvénients

Arriver sur le marché du travail avec une première expérience professionnelle, voilà de quoi séduire les entreprises, souvent réticentes à recruter des débutants. Autres avantages non négligeables : des frais d’inscription gratuits et même un petit salaire pendant toute la durée des études… Le revers de la médaille : un emploi du temps chargé et des vacances raccourcies. Il n’est d’ailleurs pas toujours facile pour l’apprenti de gérer son temps entre travail et études. Et souvent, les résultats scolaires s’en ressentent. D’où la nécessité de s’engager en connaissance de cause dans l'alternance .

Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle)

Tous les CAP et CAP agricole peuvent être effectués en alternance, le plus souvent avec un contrat d’apprentissage, sous réserve d’avoir 16 ans (15 ans dans certains cas). Vous devrez chercher une entreprise d’accueil le plus tôt possible, bien avant la fin de l’année scolaire qui précède, puis vous inscrire dans un CFA (centre de formation des apprentis). Pour pouvoir aboutir, toutes les démarches doivent être engagées dès le mois de mars ou avril minimum.

Le bac professionnel

De nombreux bac professionnels peuvent être effectués en alternance. Les modalités d’alternance sont différentes selon les établissements. Certains proposent par exemple la 1re année à temps plein sous statut scolaire et la 2e et/ou la 3e année en alternance. D’autres proposent les 3 années de formation en alternance. Il faut se renseigner directement auprès des établissements pour connaître leurs modalités respectives.

À noter : seuls les bacs professionels peuvent se préparer en alternance. Les bacs généraux et technologiques n'offrent pas cette possibilité.

Comme pour les CAP, il faut avant tout chercher une entreprise d'accueil puis s'inscrire dans un CFA.

Trouver une entreprise

Certains établissements de formation en alternance ont tissé des liens très étroits avec les entreprises locales susceptibles de recruter des jeunes apprentis. Elles peuvent fournir des listes de contacts.

Consultez également les offres de Pôle emploi, les petites annonces dans les journaux et les sites web spécialisés en matière d’emploi. Des offres destinées exclusivement aux candidats à l’alternance y sont répertoriées. Dans certaines grandes entreprises, l’embauche de jeunes en apprentissage fait partie de la stratégie de recrutement : rendez-vous sur les pages emploi ou recrutement de leurs sites. Pensez aussi à frapper aux portes des PME.

Attention, rechercher une entreprise pour signer un contrat en alternance s'apparente à une véritable recherche d'emploi. Avec certaines contraintes supplémentaires : une date de début de formation à respecter, une zone géographique de recherche réduite si vous n'avez pas encore le permis, etc. Pensez bien à tous ces paramètres.

Contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation ?

Destiné aux jeunes de 16 à 30 ans, le contrat d’apprentissage est le type de contrat le plus répandu pour les élèves qui se forment en alternance. La formation est dispensée dans un CFA (centre de formation des apprentis)  ou dans un établissement qui collabore avec un CFA (pour la partie théorique) et en entreprise (pour la partie professionnelle).

Destiné aux jeunes de moins de 26 ans (en priorité à ceux qui connaissent des difficultés scolaires) et aux demandeurs d’emploi de tout âge, le contrat de professionnalisation comprend une période de formation minimum de 150 heures. La formation est dispensée par un organisme de formation continue ou par l'entreprise elle-même.

Et après ?

Les diplômés formés en apprentissage s’insèrent plus facilement sur le marché du travail : 7 mois après la fin de leur apprentissage, 59% des détenteurs d'un CAP sont en poste. Ce pourcentage monte à 68% pour les titulaires d'un bac professionnel et jusqu'à 80% pour les BTS. À noter qu'environ 40 % des apprentis diplômés intègrent leur entreprise d’accueil après leur formation.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

Du CAP au BTS/DUT, collection Diplômes
Du CAP au BTS/DUT
* Prix hors frais de port