Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Que faire sans le bac ?

Que faire sans le bac ? Reprendre des études plus tard

Pour tous ceux qui ont quitté l'école sans le bac, il est possible de reprendre des études supérieures ou encore de valider les acquis professionnels. Il existe un droit au retour à la formation pour les jeunes jusqu'à 25 ans.

Sans le bac entier

Préparer le DAEU

Comme le bac, le DAEU (diplôme d'accès aux études universitaires) permet une poursuite d'études supérieures.

Pour s'inscrire, il faut avoir 24 ans ou plus au 1er octobre de l'année de l'examen (ou 20 ans et 2 ans d'activité professionnelle salariée ou d'une activité ayant donné lieu à 2 ans de cotisation à la Sécurité sociale) et avoir interrompu ses études depuis 2 ans au moins.

Le DAEU se prépare en un an. Deux options sont proposées :

  • A, lettres et sciences humaines (français-langues, options : histoire, géographie, mathématiques, etc.)
  • B, scientifique (français-mathématiques, options : physique, chimie, sciences de la nature et de la vie, langues, etc.).

Le service de formation continue des universités fournit tous les renseignements.

Le Cned (centre national d'études à distance) propose une préparation à distance.

Valider ses acquis professionnels

Dans le cadre de la VAE (validation des acquis de l’expérience), il est possible d’obtenir tout ou partie d’un diplôme (bac professionnel, BTS, DUT, etc.) ou d’un titre professionnel (CQP, titre homologué au RNCP, etc.) Il faut pouvoir justifier d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée. Pour en savoir plus: Portail de la VAE.

S’adresser aux DAVA (dispositifs académiques de validation des acquis).

Le droit au retour en formation

Les jeunes entre 16 et 25 ans n'ayant pas de diplôme ni de qualification professionnelle peuvent faire valoir leur droit au retour en formation.

À lire aussi

Sur le même sujet