Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Les licences de sciences humaines et sociales

La licence sciences de l'éducation

Discipline transversale associant la psychologie, la sociologie et la philosophie, les sciences de l’éducation offrent des débouchés dans les domaines de l’intervention sociale, de l’éducation et de la formation. À condition de construire son parcours dès la licence.

Sciences de l'éducation

Nouveau bac 2021

Les filières du bac général ES, L et S seront supprimées à la rentrée 2020 et laissent la place à des enseignements de spécialité. Seuls les jeunes de terminale en 2019-2020 sont encore concernés par ces filières.

Quel accès ?

En L1 (admission via la procédure Parcoursup) : les bacheliers généraux sont majoritaires en L1 (1re année de licence). Certains établissements proposent un parcours sciences de l’éducation seulement en L3 (3e année de licence).

En L2 ou L3 (admission sur dossier) : les étudiants ayant déjà effectué 2 années d’études supérieures en sciences humaines ou sociales, ou titulaires du DUT carrières sociales.

Les attendus

Pour chaque mention de licence, une liste des connaissances et des compétences nécessaires pour réussir dans la filière a été établie, ce sont les attendus.

Ils permettent au futur étudiant de connaître le contenu et les exigences de la formation afin de formuler des vœux éclairés sur Parcoursup, la plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur.

Pour connaître les attendus de cette mention : Fiche formation Licence sciences de l'éducation.

Au programme

Cette licence propose aux étudiants de se familiariser avec les questions éducatives, abordées dans des contextes institutionnels variés (famille, école, milieux adaptés à des besoins spécifiques, dispositifs de formation d'adultes, etc.). Ces connaissances de base dans le domaine de l'éducation sont dispensées à travers diverses approches (sociologie, économie, psychologie, philosophie, histoire…). Quelques exemples d'enseignements : sociologie et économie de l'éducation, psychologie sociale appliquée à l'enfant, histoire des institutions éducatives, philosophie de l’éducation, etc. La formation vise également l'appropriation des techniques et des outils utilisés en sciences sociales, ainsi que la maîtrise de la langue française pour l'expression et l'analyse.

Des parcours de spécialisation sont proposés en L3 à choisir en fonction de son projet professionnel : évaluation des dispositifs éducatifs ; ingénierie de la formation ; intervention sociale ; métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation.

Et après ?

Avec une L2 validée, possibilité de continuer en licence professionnelle (accès sur dossier et entretien). Les licences professionnelles pour les étudiants en sciences de l’éducation débouchent sur les métiers l’intervention sociale (conseil en insertion sociale et professionnelle, ingénierie de la formation continue des adultes, coordination de structures sociales, parmi d'autres).

Avec une licence validée (L3), le diplômé peut préparer les concours de la fonction publique : bibliothécaire, chargé d'études documentaires, par exemple.

Il peut poursuivre ses études en master (2 ans) MEEF en vue de préparer le concours de recrutement de CRCPE (conseiller principal d'éducation) ou de professeur des écoles. D’autres masters concernent les domaines de l’éducation et de la formation, de l’ingénierie pédagogique ou de l’intervention sociale. Le diplômé peut aussi opter pour un master orienté vers la recherche et l’expertise en formation en vue d'une poursuite d'études en doctorat (3 ans) pour devenir enseignant-chercheur dans ce domaine (les postes sont rares).

Une licence adaptée pour les concours de l’enseignement ?

En dépit de son intitulé "sciences de l'éducation ", cette licence n'est pas spécialement adaptée aux concours de l'enseignement. Ces derniers sélectionnent les candidats sur la base notamment de compétences dans la (ou les) discipline(s) enseignée(s) au collège et au lycée pour les certifiés et agrégés ou celles enseignées à l'école primaire pour les professeurs des écoles (mathématiques, français, histoire-géo et arts ou sciences ou langues).

En revanche, cette licence convient bien à ceux qui projettent de préparer le concours de recrutement de CRCPE ( conseiller principal d'éducation), via le master MEEF mention encadrement éducatif.

À lire aussi