Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Les licences de sciences humaines et sociales

La licence géographie et aménagement

Science humaine faisant appel à l’informatique et aux statistiques, la géographie offre des débouchés dans l’enseignement, mais aussi dans l’aménagement du territoire et l’urbanisme. À condition de construire son parcours dès la licence.

Géographie et aménagement

Nouveau bac 2021

Les filières du bac général ES, L et S seront supprimées à la rentrée 2020 et laissent la place à des enseignements de spécialité. Seuls les jeunes de terminale en 2019-2020 sont encore concernés par ces filières.

Quel accès ? 

En L1 (admission via la procédure Parcoursup) : les bacheliers ES sont les plus nombreux en L1 (1re année de licence), suivis par les L et les S.

En L2 ou L3 (admission sur dossier) : les étudiants ayant déjà effectué deux années d’études supérieures, notamment une classe prépa littéraire.

Les attendus

Pour chaque mention de licence, une liste des connaissances et des compétences nécessaires pour réussir dans la filière a été établie, ce sont les attendus.

Ils permettent au futur étudiant de connaître le contenu et les exigences de la formation afin de formuler des vœux éclairés sur Parcoursup, la plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur.

Pour connaître les attendus de cette mention : Fiche formation licence géographie et aménagement.

Au programme 

La formation de base passe par l'acquisition de connaissances en géographie physique (sols et sous-sols, reliefs, climats, ressources en eau et océans...) et géographie humaine (géographie économique, dynamique des populations, géopolitique, etc.). Une partie des enseignements est tournée vers l'aménagement et l'environnement : interactions entre espaces et sociétés, organisation des territoires, analyse et gestion des espaces naturels ou enjeux environnementaux, par exemple. Parallèlement, l'étudiant apprend progressivement à maîtriser les outils de l'analyse géographique : cartographie assistée par ordinateur, bases de données géographiques, traitement des données statistiques. Une ouverture sur d'autres disciplines est proposée : histoire, histoire de l'art et archéologie, droit, économie, philosophie, sociologie, par exemple.

Des parcours de spécialisation sont proposés en L3  à choisir en fonction de son projet professionnel : géographie et histoire ceux qui envisagent le professorat ; aménagement ou développement durable des territoires pour ceux qui sont intéressés par les métiers de l’urbanisme ; environnement qui permet d’acquérir des compétences dans la gestion des risques naturels ; géomatique en vue de représenter et d’analyser des données géographiques et cartographiques.

Les doubles cursus

Quelques universités proposent des parcours pluridisciplinaires doubles cursus dans l’optique de préparer les concours administratifs.

Et après ?

Avec une L2 validée, possibilité de continuer en licence professionnelle (accès sur dossier et entretien). Les licences professionnelles pour les étudiants en géographie concernent les métiers de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, de la cartographie, de la topographie et des SIG (systèmes d’information géographique) ou de la gestion de l’environnement.

Avec une licence validée (L3), le diplômé peut préparer les concours de la fonction publique, comme par exemple le concours d’attaché territorial, spécialité "urbanisme, aménagement".

Il peut poursuivre ses études en master (2 ans) en fonction de son projet. Quelques exemples de masters : urbanisme et aménagement ; gestion des territoires et développement local ; géomatique ; master MEEF (métiers de l’enseignement, de l'éducation et de la formation) en vue de préparer les concours de recrutement des professeurs.

Le diplômé peut aussi rejoindre l’ ENSG (École nationale des sciences géographiques) ou un IEP (institut d'études politiques). L ’accès y est sélectif.

 

Licence géographie : quel parcours pour devenir enseignant ?

En fonction du master MEEF et du concours envisagés, il est judicieux de choisir certains parcours : le parcours géographie-histoire, par exemple, pour ceux qui se destinent au CAPES, ces deux disciplines étant enseignées conjointement au collège et au lycée ; le parcours histoire-géographie-lettres, pour ceux qui envisagent de passer le CAPLP, ces disciplines étant enseignées par le même professeur  en lycée professionnel ; un parcours pluridisciplinaire dans l’optique du CRPE (concours de recrutement de professeur des écoles) qui comporte des épreuves en histoire-géographie et en français.