Sommaire du dossier

Les études de santé : accès et admissions

Les voies d’accès aux études de maïeutique, médecine, odontologie, pharmacie

Publication : 9 novembre 2020
Les lycéens peuvent accéder aux études de maïeutique, médecine, odontologie ou pharmacie après une, deux ou trois années d'études supérieures. Deux types de parcours sont proposés par les universités : un parcours spécifique "accès santé" (PASS) ou une licence avec une option "accès santé" (L.AS).

Accès aux études

Les lycéens peuvent accéder aux études de maïeutique, médecine, odontologie ou pharmacie après une, deux ou trois années d’études supérieures, ou poursuivre vers un diplôme de licence.

Deux types de parcours sont proposés par les universités : un parcours spécifique "accès santé" (PASS), une licence avec une option "accès santé" (L.AS).

Certains de ces parcours permettent aussi une candidature en institut de formation en masso-kinésithérapie ou dans d’autres formations paramédicales. Renseignez-vous auprès des universités qui vous intéressent.

Une licence, avec une option "accès santé" (L.AS)

Le lycéen choisit sur Parcoursup la licence qui correspond le mieux à ses projets et ses points forts parmi tout type de licence (ex : lettres, droit, SVT, gestion-économie, etc.) qui propose une option "accès santé". Au sein de cette licence, il suit ainsi des enseignements supplémentaires liés à l’option "accès santé".

Les L.AS sont des années de Licence contenant majoritairement des enseignements correspondant à la discipline choisie (ex : Droit, Biologie, Maths, Lettres…) complétés d’enseignements liés à l’option "santé" qui apportent les compétences nécessaires à la poursuite d'études en santé (enseignements en sciences fondamentales et en sciences humaines et sociales relevant du domaine de la santé), de cours d’anglais, de modules pour découvrir les métiers de la santé, et d’une préparation aux épreuves permettant de candidater en santé.

  • S’il valide sa 1re année de licence il peut, s’il le souhaite, candidater dans la ou les études de santé qui l’intéressent (maïeutique, médecine, odontologie ou pharmacie). S’il n’est pas admis dans ces filières, il peut poursuivre en 2e année de sa  licence et, s’il le souhaite, recandidater aux études de santé après au moins une année supplémentaire (en L2 ou L3 par exemple).
  • S’il ne valide pas sa 1re année de licence, il ne peut pas candidater aux études de santé. Il peut redoubler cette 1re année ou se réorienter vers d’autres études supérieures via Parcoursup.

Attention : toutes les L.AS ne permettent pas de candidater aux quatre filières de santé (maïeutique, médecine, odontologie, pharmacie). Les filières accessibles sont clairement indiquées dans les fiches de présentation des L.AS consultables via le moteur de recherche des formations sur Parcoursup.

Un parcours spécifique "accès santé", avec une option d’une autre discipline (PASS)

L’année de PASS peut être suivie uniquement dans les universités ayant des facultés de santé.

Pour y accéder, le lycéen choisit sur Parcoursup le parcours spécifique santé (PASS) et une option qui correspond à ses points forts et à ses autres projets éventuels (exemple : option droit, option biologie, option langues…).

Le PASS est une année de Licence spécifique comprenant majoritairement des enseignements "santé" complétés d’enseignements disciplinaires hors "santé" (Droit, Biologie, Maths, Lettres etc. pour au moins 10 crédits ECTS), de cours d’anglais, de modules pour découvrir les métiers de la santé, et d’une préparation aux épreuves permettant de candidater en santé.

  • S’il valide sa 1re année, il candidate aux études de santé qui l’intéressent (maïeutique, médecine, odontologie ou pharmacie). S’il n’est pas admis, il peut poursuivre en 2e année de la licence correspondant à son option et, s’il le souhaite, recandidater aux études de santé après au moins une année supplémentaire (en L2 ou L3 par exemple).
  • S’il ne valide pas sa 1re année, il ne peut pas candidater aux études de santé ni redoubler cette année. Il doit se réorienter via Parcoursup s’il souhaite poursuivre vers d’autres études supérieures.

De façon générale, les étudiants ont deux chances pour candidater aux études de santé (maïeutique, médecine, odontologie, pharmacie) tout au long de leur parcours de 1er cycle.

Infographie : PASS - L.AS, comment ça marche ? 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Une meilleure répartition géographique

L'étudiant dispose de possibilités pour préparer son entrée dans les études de santé mieux réparties géographiquement sur le territoire. Certains des parcours de licence conduisant aux études de santé seront aussi organisés dans des universités qui n’ont pas de faculté de santé.

En cas d’admission en formation de maïeutique, médecine, odontologie ou pharmacie, le candidat poursuivra son cursus dans l’université qui comprend une faculté de santé (généralement la plus proche).

Comment choisir le parcours qui convient le mieux ?

Le choix du lycéen dépend de son projet et de ses points forts :

  • S’il est intéressé par des études dans le domaine de la santé et que ses points forts sont dans des disciplines éloignées de la biologie, il pourra choisir une licence avec option "accès santé" dans le domaine qui l’intéresse.
  • S’il choisit le PASS, il devra s’interroger sur l’option qui l’intéresse le plus pour une éventuelle poursuite d’étude en dehors des formations de santé.

Les parcours précis proposés par les universités concernées seront décrits sur leur site web et sur la plateforme Parcoursup.

À savoir : la candidature aux études de santé sera jugée, pour une part importante, sur les notes obtenues en 1re année à l’université. Il est donc recommandé au lycéen de formuler des vœux pour des parcours qui correspondent à ses points forts au lycée et à son projet d’étude.

Infographie : Je suis en terminale et je veux faire des études de santé

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Des bifurcations possibles

Certaines universités proposeront aussi à des étudiants qui ont suivi une ou plusieurs années de formation à d’autres métiers de la santé, notamment des étudiants en soins infirmiers, de candidater aux études de maïeutique, médecine, odontologie ou pharmacie.

Ainsi les lycéens qui s’orientent d’abord vers des formations courtes, pourront bifurquer vers des formations plus longues dans le domaine de la santé. Ils déposeront leur candidature directement à la faculté de santé dans l’université de leur choix.