Les prépas intégrées en école d'ingénieurs

Première étape d’une école d’ingénieurs en 5 ans, la prépa intégrée mène au cycle ingénieur de cette même école (ou du réseau d'écoles). Conçue comme un socle commun, elle accorde une large place aux enseignements scientifiques fondamentaux, auxquels s'ajoutent des langues et des sciences humaines.

Prépa intégrée en école d'ingénieurs

La prépa intégrée (ou 1er cycle) dure généralement 2 ans, avant le cycle ingénieur en 3 ans. Dans certaines établissements, il peut durer 1 an ou 3 ans, selon l'organisation pédagogique du cursus. La formation se déroule le plus souvent dans le même établissement que le cycle ingénieur, avec des enseignants communs, au sein d’une même promotion tout au long de la scolarité. 

Programme : un socle scientifique large

L’un des objectifs de ce 1er cycle est de proposer un tronc commun de cours fixant les bases scientifiques. Le programme s’apparente à celui d’une prépa scientifique : mathématiques, physique, chimie, sciences de l'ingénieur, informatique, etc.

À cela, s’ajoutent l’acquisition des méthodes de travail, des cours d'anglais et souvent une 2e langue vivante, des cours de communication écrite et orale, ainsi qu’une sensibilisation au monde de l'entreprise (conférences et rencontres avec des professionnels).

Au moins un stage de découverte et d'observation de l'entreprise (1 mois), dit ouvrier ou d'exécution, est également au menu.

Enfin, certaines écoles proposent aux bacheliers qui ne sont pas issus de la série S des cours de soutien ou de remise à niveau, du tutorat, voire des filières spécifiques, avec des programmes de sciences adaptés à leur cursus antérieur.

À noter : c'est aussi le début de la vie associative, particulièrement intense en écoles d' ingénieurs, même si la charge de travail en prépa intégrée peut limiter l'implication associative.

Une spécialisation rare

Dans la plupart des écoles post-bac, la prépa intégrée est généraliste pour apporter les connaissances fondamentales nécessaires en cycle ingénieur.

Mais d’autres, orientées dans un secteur précis, choisissent de démarrer la formation d’ingénieur dès ce premier cycle, en offrant des enseignements spécialisés. Outre le socle scientifique, leur programme intègre ainsi des disciplines plus appliquées (dessin technique, mécanique, construction, robotique par exemple). Celles-ci peuvent servir de test ou de première approche d’une spécialité de cycle ingénieur.

Organisation des enseignements

Pour aborder la théorie, les étudiants assistent à des cours magistraux en amphithéâtre, au sein d’une promotion qui peut regrouper jusqu’à une centaine d'élèves. Ils se retrouvent en TD (travaux dirigés) pour les exercices d'application. Ils participent aussi à des TP (travaux pratiques) en petits groupes pour l'expérimentation.

Évaluation et passage en cycle ingénieur

Un travail régulier est attendu. Les élèves sont évalués au travers d'interrogations écrites, de colles (interrogations orales), d'exposés, de comptes rendus de TP et de stage, de partiels de fin de semestre et parfois de fin de cycle.

La moyenne obtenue au contrôle continu conditionne le passage en 2e année puis en cycle ingénieur. Tous les étudiants n’accèdent pas au cycle ingénieur et le redoublement n’est pas toujours autorisé. Des passerelles sont possibles vers des DUT ou des licences à l’université. Ces réorientations se font au cas par cas, selon le niveau des étudiants concernés, voire selon les accords conclus entre établissements.

Vidéo - Dan, Sophie, Orion et Myriam, étudiantes et étudiants en écoles d'ingénieurs

Imprimer