Les CMI (cursus master en ingénierie) Figure

Publication : 12 novembre 2020
Une trentaine d'universités rassemblées au sein du réseau Figure® proposent des parcours en 5 ans sanctionnés par un label national : les CMI (cursus master en ingénierie). Les étudiants suivent une licence et un master renforcés par des enseignements et des activités de mise en situation.

Admission

Les CMI (cursus master en ingénierie) du réseau Figure® s’adressent aux bacheliers généraux avec spécialités scientifiques (la grande majorité des admis), STL ou STI2D selon le CMI visé. Des bacheliers généraux avec des spécialités non scientifiques sont également recrutés dans certaines spécialités des secteurs des services.

L'entrée en CMI est sélective. Les candidatures sont à effectuer via la plateforme nationale de préinscription en 1re année de l’enseignement supérieur Parcoursup (rubrique "Cursus master en ingénierie"). Les lycéens sont sélectionnés sur dossier (résultats de 1re et Terminale, niveau d’anglais, appréciations des enseignants, lettre de motivation) puis entretien avec les responsables du cursus.

Plus rarement, des passerelles sont possibles en début de cursus pour des étudiants de licence, de CPGE et de DUT (BUT à partir de la rentrée 2021).

Organisation des études

Le CMI se déroule en 5 ans dans une des universités du réseau Figure®.

Les étudiants en CMI suivent les cours de licence et de master, mais bénéficient d’activités supplémentaires, en petits groupes : 6 ECTS en plus chaque semestre (soit environ 60 heures) de compléments scientifiques, d’ouverture sociale, économique et culturelle et d’activités de mise en situation.

Les CMI comptant 20 % de cours supplémentaires par rapport à une filière universitaire classique, les étudiants doivent être prêts à suivre une formation exigeante et à fournir une quantité importante de travail personnel.

Au programme

Les CMI, une centaine de parcours au total, portent sur 19 domaines de spécialités variées.

C'est dans les secteurs des produits et des systèmes de production qu'ils sont les plus nombreux : biotechnologies, chimie, électronique-électrique–automatique, énergie, environnement, informatique, génie civil, géosciences, mathématiques-informatique, mathématiques appliquées, mécanique, physique, sciences et génie des matériaux.

Mais ils se déploient également dans les secteurs des services : économie-finances, éditions et multimédias, géographie et aménagement, information-communication, tourisme et patrimoine.

Le programme, élaboré en lien avec les entreprises du secteur concerné, comprend quatre composantes :

  • Des disciplines fondamentales (20 % du programme), communes à plusieurs spécialités. Par exemple : mathématiques, physique, chimie, etc.
  • Un socle disciplinaire et des enseignements de spécialité dans le domaine visé (50 % du programme).
  • Des compétences scientifiques et techniques complétant la spécialisation (10 % du programme, telles que le numérique.
  • Des compétences organisationnelles, sociétales, environnementales et culturelles (20 % du programme) afin de développer chez les étudiants l’autonomie, l’esprit d’équipe, la compréhension des environnements professionnels et la prise en compte des enjeux sociétaux.

Professionnalisation

En CMI, la pédagogie met l'accent sur l'apprentissage actif par projets. Tout au long du cursus, les étudiants ont de nombreuses mises en situation en centres de recherche et en entreprises, seuls ou en équipe.

L’étudiant doit passer au moins 28 semaines en stage, dont 14 minimum en entreprise.

Les enseignements sont dispensés par des professionnels du secteur concerné, par des enseignants, des enseignants-chercheurs et des chercheurs d’organismes nationaux.

Validation des études

La validation s’effectue sur contrôle continu, examen final, ou en combinant l’un et l’autre.

En CMI, aucun redoublement n'est autorisé. Un étudiant qui ne valide pas son semestre sort du cursus et rejoint le cursus de licence ou master support.

Diplôme

Les étudiants inscrits dans un CMI obtiennent les diplômes nationaux de licence et de master.

Pour obtenir le label national CMI-Figure, ils doivent aussi valider les enseignements supplémentaires propres au CMI, et attester d’un niveau d’anglais minimal, de stages en entreprises et d’une mobilité internationale.

Et après ?

Insertion professionnelle

La majorité des diplômés de CMI entrent sur le marché du travail. Ils sont formés à exercer des fonctions d’ingénieurs ou de cadres scientifiques et techniques dans leur domaine de spécialité, dans des entreprises ou des laboratoires de recherche.

Poursuite d'études

Les étudiants qui le souhaitent peuvent poursuivre leurs études, par exemple en doctorat, diplôme à bac + 8 du domaine de la recherche.