Vie étudiante

Financer ses études : bourses, aides, prêts

Bourse, aide au mérite, à la mobilité, allocation, fonds d'aide d'urgence : l'essentiel sur le financement des études supérieures. Pour retirer les dossiers sur ces aides, un interlocuteur privilégié : le Crous (centre régional des oeuvres universitaires et scolaires).

Bourse etudiante

Il existe plusieurs types de bourses, qu'il est généralement possible de cumuler avec un travail salarié. Pour tout renseignement concernant les bourses, les aides et le logement, consulter le portail de la vie étudiante

Les bourses

Les BCS (bourses sur critères sociaux) sont accordées au moins de 28 ans en fonction du revenu des parents, du nombre d'enfants à charge, de l'éloignement domicile-établissement, du diplôme, de la nationalité. Pour en bénéficier, l'étudiant doit être présent aux cours et aux examens, et progresser normalement des ses études. Le montant est variable : de la seule exonération des droits d’inscription et de sécurité sociale à 5 550 € environ sur 10 mois. Des compléments peuvent être attribués, par exemple pour les frais de transport.

L'aide au mérite est un complément versé aux boursiers BCS qui ont obtenu la mention "très bien" au bac.Son montant est de 900 € pour les bacheliers 2017.

Les allocations Erasmus sont attribuées aux étudiants effectuant un stage ou une partie de leurs études (3 mois à 1 an) en Europe dans le cadre d'un échange. Se renseigner auprès du service des relations internationales de son établissement 6 mois à 1 an à l'avance. Cette aide est cumulable avec la bourse BCS.

L'aide à la mobilité internationale est un complément versé aux boursiers BCS pour des séjours d'études à l'étranger compris entre 2 et 9 mois consécutifs. Montant : 400 €/mois pour 2017/2018. Adressez-vous au service des relations internationales de votre établissement, qui sélectionne les étudiants. L'aide est versée par l'établissement. Elle est cumulable avec l'aide au mérite.

L’aide à la mobilité pour l’étudiant en master, de 1 000 €, est destinée à l’étudiant boursier qui vient d’obtenir sa licence et souhaite s’inscrire en M1 dans une autre région que celle où il a débuté son cursus.

L’allocation spécifique annuelle pour étudiant en difficulté est destinée aux jeunes en situation d’autonomie avérée qui ne bénéficient plus du soutien matériel de leurs parents et qui ne peuvent bénéficier d’une bourse sur critères sociaux. Les bénéficiaires sont exonérés du paiement des droits d’inscription et de sécurité sociale. Cette allocation est versée pendant toute l’année universitaire durant 10 mois. Son montant correspond à l’un des échelons des bourses sur critères sociaux. Elle est cumulable avec une aide à la mobilité internationale et une aide au mérite.

Les allocations pour la diversité dans la fonction publique sont destinées aux étudiants concourant à l’entrée dans les Ipag (instituts de préparation à l’administration générale) et les CPAG (centres de préparation à l’administration générale). Elles sont cumulables avec la BCS. Montant : 2 000 € par an pour 2017-2018, versés en deux fois. Contacter la préfecture. Formulaire à télécharger sur le site service public.

Les prêts et les aides

D’autres aides existent et sont attribuées notamment par les ministères de la Culture ou de l’Agriculture. Renseignez-vous auprès du Crous et/ou de votre établissement de formation.

Des prêts étudiants garantis par l’État, sans caution ni conditions de ressources, sont proposés par des banques (la Société générale, le Crédit mutuel, le CIC, les banques populaires et les Caisses d’épargne du groupe BPCE). Montant maximal : 15 000 €.

Les conseils régionaux attribuent des bourses aux étudiants inscrits dans les formations sociales ou paramédicales… Se renseigner auprès des établissements de formation. Certaines communes ont instauré le RME (revenu minimum étudiant). Renseignez-vous directement auprès de chaque collectivité pour connaître les calendriers et les critères d'attribution.

Des fondations privées proposent par ailleurs des bourses. Exemples : Giveka, legs Lassence, Dobry-Baratz…

Le DSE dossier social étudiant

Une seule démarche suffit pour demander une bourse et/ou un logement en résidence universitaire : le dossier social étudiant.

Connectez-vous à ce portail du 15 janvier au 31 mai pour la rentrée universitaire suivante. Après cette date, la demande de bourse peut néanmoins être examinée en fonction de justificatifs expliquant le retard. Aucune demande de bourse ne peut cependant être acceptée après le 31 décembre de l'année universitaire en cours sauf cas exceptionnels.

Le renouvellement n'est pas automatique. Il est donc indispensable de faire une nouvelle demande chaque année.

Le candidat boursier reçoit une première notification sur l'aide qu'il pourra éventuellement percevoir ou non. La décision définitive est prise après vérification de l'inscription effective.

Imprimer